Anne Gagneapin Lacheteau

Anne Gagnepain-Lacheteau (Fondation Sanofi Espoir- directeur médical-Partenaire)

«Dans le cadre du programme MY CHILD MATTERS de lutte contre les cancers pédiatriques dans les pays à faibles ressources, le GFAOP est partenaire de la Fondation Sanofi Espoir depuis 2009. Nous travaillons ensemble sur plusieurs projets, notamment : l’école africaine d’oncologie pédiatrique au Maroc, le réseau de recherche en Afrique, le projet de soins palliatifs et lutte contre la douleur en Afrique. Ce partenariat repose sur un objectif commun : donner à tous les enfants atteints de cancer, quel que soit le pays où ils vivent, la même chance d’accéder aux soins et de guérir. »

Nicolas Vautier

Nicolas Vautier (Bénévole comité de soutien – Fundraising)

« Je me suis engagé avec le GFAOP dans le but d’aider les enfants qui n’ont pas eu la même chance que moi, c’est-à-dire vivre une enfance en bonne santé. Me déplaçant souvent en Afrique pour mon travail professionnel, il m’était paru tout à fait évident de contacter le GFAOP pour leur apporter mon aide. De par mes différents projets professionnels en Afrique, j’essaie également de trouver des sponsors pour les différentes actions du GFAOP, l’objectif étant de récolter un maximum de fonds pour les réaliser. »

Bénedicte de Charrette

Bénedicte de Charrette (Bénévole - Formations)

« Depuis 20 ans, je travaille dans le domaine de l'aide humanitaire et médicale dans des pays en voie de développement, d'abord en Asie du Sud Est puis en Afrique francophone. Bien qu'étant à la retraite depuis peu, j'ai à cœur de continuer à œuvrer dans ce domaine. Dans mes précédentes fonctions, j'ai été plusieurs fois confrontée à l'absence de prise en charge des personnes atteintes de cancers dans certains pays d'Afrique. Quand j'ai rencontré les membres du GFAOP, cette noble cause m'a tout de suite intéressée et je serais heureuse si mes compétences et mon expérience peuvent contribuer à améliorer la prise en charge des enfants atteints de cancers en Afrique »

Kamilia, la combatante

Samira C (maman)

«Ma petite Kamilia va bientôt fêter ses 2 ans, une vraie combattante, ma princesse... 2 ans de pur et dur combat contre cette maladie qui nous a malheureusement chamboulés à jamais enfin comme on dit ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Malgré tout cela, je suis optimiste pour l'avenir et j'espère, Inchallah, que Kamilia aura une enfance épanouie comme tout enfant normal. Par la même occasion je voulais vous remercier pour votre aide et votre soutien et vous exprimer ma reconnaissance. La voici en photo!»

Stéphanie Fugain

Stéphanie Fugain (Association Laurette Fugain, partenaire du GFAOP)

« C’est tout naturellement qu’au départ de ma fille Laurette atteinte d’une leucémie je me suis engagée en réponse à la demande du Groupe Franco Africain Oncologie pour soutenir des projets. Nous avons ainsi mis en place « la bourse Laurette pour l’Afrique » qui permet aux lauréats infirmiers d’effectuer un stage de deux mois en France dans un service de pédiatrie générale et dans un service d’hémato-oncologie. L’objectif de cette bourse est d’améliorer la prise en charge des cancers et leucémies de l’enfant en Afrique.»

Chantal Thinlot

Chantal Thinlot (Bénévole France, infirmière)

« Au cours de ma carrière d’infirmière pédiatrique et à différents postes de responsabilités, notamment en ingénierie de formation, j’ai constaté les progrès qui ont contribué à l’efficacité des prises en charge des enfants et des familles. Ayant beaucoup reçu au cours de ma vie professionnelle, je trouve juste de rendre ce que j’ai reçu. . Je souhaite mettre mon expertise au service des professionnels de santé qui souhaitent acquérir les compétences nécessaires pour accompagner enfants et parents vivant une situation singulière dans un environnement particulier. »

Claude Moreira

Claude Moreira (Responsable de l’unité de Dakar - Cofondateur du GFAOP)

« La prise en charge des enfants atteints d’un cancer en Afrique constitue un excellent modèle pour le développement de la cancérologie dans son ensemble. A ce titre un fond mondial dédié permettrait de mettre en place une base solide de développement. En attendant le même message s’adresse aux décideurs politiques nationaux. - Les cancers des enfants se guérissent effectivement en Afrique - Il est moins coûteux de soigner un enfant atteint d'un cancer en Afrique - Il faut une volonté politique et médicale conjointe pour améliorer les chances de guérison - Il y a une vie après la maladie mais surtout il y a une vie pendant. Il est possible et essentiel d'en améliorer la qualité. C'est une question de droit humain de base. »

Paul Henri Carton

Paul Henri Carton (Bénévole, Site WEB)

« J'avais du temps libre et l'envie de m'engager. J'ai découvert le GFAOP par hasard par l'intermédiaire de l’association WEBASSOC. Ce fut une belle surprise : j'apprécie particulièrement l'idée qu'on peut changer les choses avec très peu d'argent au regard des enjeux et des changements réalisés par l'association ! J'ai eu l'impression que ce qui compte le plus c'est l'énergie déployée par les membres de l'association et la mise en relation d'hôpitaux qui n'aurait jamais eu lieu sans le GFAOP. »

contact@gfaop.org | +33(0)1 42 11 65 60

GFAOP - Gustave Roussy - 114, rue Edouard Vaillant 94805 Villejuif Cedex - France
Cancer Campus Gustave Roussy