LA FORMATION

ECOLE AFRICAINE D’ONCOLOGIE PEDIATRIQUE

Pour accueillir le nombre croissant d’enfants atteints de cancer dans chaque pays, il est indispensable d’augmenter les capacités de formation en prenant en compte les besoins de chaque pays (formations centralisées et décentralisées). C’est ainsi qu’est née l’Ecole Africaine d’Oncologie Pédiatrique du GFAOP dont la mission est la mise en place de nombreuses formations dont certaines diplômantes ou certifiantes. En 16 ans, plus de 240 médecins et infirmiers africains ont été formés à l’oncologie pédiatrique grâce au GFAOP dans les plus grands services spécialisés en cancérologie. Les clés de la réussite des ambitieux projets du GFAOP pour les années à venir doivent intégrer : compétences pluridisciplinaires, communication, concertation, et coordination entre tous les partenaires de soins, y compris les parents. Ainsi, en complément à la formation des pédiatres oncologues et d’autres médecins spécialistes (chirurgiens, anatomopathologistes, ophtalmologistes, radiothérapeutes, pharmaciens…), des infirmiers bénéficient également de formations liées à l’oncologie pédiatrique. Une formation pluridisciplinaire devrait également voir le jour favorisant ainsi le travail en équipe. Le développement du E-learning en complément à la formation présentielle est en développement.
Pierre et Jean Michon au Togo

• Les Stages

D’une durée de 15 jours à 2 mois, en France, au Maroc ou dans certaines unités d’Afrique sub-sahariennes, ces stages sont ouverts à différentes disciplines en vue d’acquérir les compétences nécessaires à la pratique de l’oncologie pédiatrique. Toutes les disciplines médicales et paramédicales sont concernées.
Ndella Diouf et Guy Leverger

• Le Diplôme Inter Universitaire d’Oncologie Pédiatrique (DIUOP) en France

Ouvert aux étudiants étrangers en France, la formation d’un an à ce diplôme permet d’acquérir la capacité de prendre en charge les enfants et adolescents présentant une affection maligne dans le cadre de l’exercice multidisciplinaire de l’oncologie pédiatrique.
formation oncologie

• Les sessions de formation à l’oncologie pédiatrique des personnels soignants

Destinées à accroitre les capacités de formation du GFAOP, elles ont pour vocation de former chaque année 20 à 30 praticiens pour des spécialités diverses (pédiatrie, chirurgie, anatomopathologie, radiothérapie, soins infirmiers, pharmacie…) mais aussi de proposer un travail pluridisciplinaire indispensable à la bonne prise en main de la pathologie.
promotion DUCP

• Le Diplôme Universitaire de Cancérologie Pédiatrique (DUCP) au Maroc

Ce diplôme franco-marocain initié par le GFAOP avec les facultés de médecine de Paris-Sud et de Rabat, se prépare en une année. Ouverte à une vingtaine d’étudiants chaque année, cette formation dispense des cours théoriques et des stages pratiques au Maroc et en France. Elle est destinée à répondre à une demande sans cesse croissante de spécialistes du cancer de l’enfant. Un programme soutenu par un projet « My child Matters » de la Fondation Sanofi Espoir.
la promotion attentive pendant les cours

• Les formations collégiales

Les formations collégiales ont lieu à l’occasion des rencontres du GFAOP (Conseil d'Administration et Assemblée Générale). Ces réunions rassemblent les médecins des unités pilotes du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne. Elles constituent un temps fort de formation par les échanges d’expériences qu’elles permettent.
lecture d'une radiographie en formation

• La formation des responsables d’Unités Pilotes

Le GFAOP est amené à aider les responsables d’Unités Pilotes à acquérir les titres Universitaires de 3ème cycle tels que le Doctorat ès-Sciences ou l’Agrégation de médecine leur permettant d’évoluer dans la hiérarchie de leurs établissements. Une évolution vers les hauts niveaux de l’administration hospitalière Africaine constitue un gage de promotion de l’Oncologie Pédiatrique Africaine.
les responsables d’Unités Pilotes en formation

• La formation à l’ouverture des nouvelles unités d’oncologie pédiatrique

Après acceptation en AG de la création d’une nouvelle unité, décentralisée en région ou dans un nouveau pays, une formation en binôme médecin/infirmier sur les bonnes pratiques est organisée en France.
les responsables d’Unités Pilotes en formation TODO

• Les missions de formation dans les Unités Pilotes

Des membres du GFAOP se rendent régulièrement dans les unités afin de travailler avec les équipes.
formation data manager

• Formation des Attachés de Recherche Clinique (ARC)

Dans le cadre de la mise en place du registre du cancer, la formation du personnel pour la collecte et l’envoi des donnnées permet de réaliser les études cliniques.
2 infirmiers

• La formation infirmière

Si depuis 16 ans des formations ont bénéficié à 85 infirmiers de 13 pays, ces formations restent néanmoins insuffisantes en nombre et en qualité. Des progrès très significatifs ont eu lieu dans le traitement des cancers pédiatriques mais les soins infirmiers restent un point faible dans la prise en charge des enfants. Or, ils sont pourtant essentiels pour la mise en œuvre et le suivi rigoureux des traitements. A partir de 2014, afin de répondre à l’attente forte qui émanait des différentes unités d’oncologie pédiatrique désireuses de mieux former les infirmières et de les maintenir en poste, une accélération du processus de formation infirmier a été mise en place avec :
  • Une formation théorique et généraliste dans le cadre de l’Ecole Africaine d’Oncologie Pédiatrique sur « les fondamentaux en cancérologie » Cette formation de base d’une semaine, en groupe, est destinée aux infirmiers formateurs. Elle est amenée à se développer.
  • Une formation « Douleur et soins palliatifs » Les équipes du GFAOP sont trop souvent démunies dans la prise en charge de la douleur faute de formation et de médicaments. Il s’est donc avéré indispensable d’assurer une formation adéquate en binôme médecin-infirmier.
  • Les bourses « Laurette Fugain » : depuis 2014, 2 bourses sont attribuées à des infirmiers des unités pilotes. Ces derniers bénéficient de stages de 2 mois en France dans les services les plus prestigieux .
Dans le cadre du projet de développement du GFAOP à 5 et 10 ans, nous estimons avoir à former pour les unités pilotes du Maghreb et d’Afrique au moins 50 infirmièr(e)s par an.
conference douleur et soins

Les formations "Douleur et Soins palliatifs"

Grâce aux progrès thérapeutiques au cours des ces dernières années, les enfants guérissent du cancer. En parallèle, les soins de support se sont développés pour améliorer la prise en charge des symptômes, en particulier la douleur, à toutes les phases du traitement. Il est important d'apporter ces pratiques en Afrique où la douleur reste peu prise en charge. La Fondation Sanofi Espoir à travers le programme "My Child Matters" soutient ce projet sur 3 ans.
personnel de santé en formation

Formation des personnels de santé pour le diagnostic précoce

Afin de permettre l’arrivée des enfants suffisamment tôt dans les services d’oncologie pédiatrique, des personnels de santé seront formés pour relayer l’information auprès des centres de santé en ville et dans les zones reculées.
Fatou et Fouss traitant l'oeil

Les autres spécialités médicales

Si des chirurgiens et des pathologistes sont présents dans tous les pays d’Afrique sub-saharienne francophone, ils sont en nombre insuffisant et doivent faire face à des activités multiples, la cancérologie pédiatrique n’en représentant qu’une petite partie. Or ces 2 activités sont capitales dans la prise en charge pluridisciplinaire des enfants atteints de cancers. Il faut continuer à offrir les formations complémentaires en cancérologie pédiatrique.

L’ANATOMOPATHOLOGIE

La spécialité d’anatomopathologie est essentielle pour confirmer les diagnostics cliniques de cancer des patients. Des examens histologiques en laboratoire, des prélèvements effectués sur les organes malades permettent de guider le choix de protocoles de soins offrant les meilleurs taux de succès. Une anatomopathologie incertaine réduit notablement les chances de succès et fait perdre un temps précieux par une administration de médications onéreuses mais inappropriées. La thérapie du soin des cancers de l’enfant peut être assimilée à une guerre de mouvements rapides. Plus on est rapide dans l’administration du juste traitement, plus grandes seront les chances de survie des enfants.

La Chirurgie

L’accent est mis sur une formation spécifique aux besoins de chirurgie dans le traitement des tumeurs de l’enfant. Elle est destinée à des chirurgiens n’ayant pas une expérience spécifique au domaine de l’oncologie pédiatrique. La Chirurgie des tumeurs cancéreuses de l’enfant est un complément indispensable à maitriser pour soigner efficacement les cancers des enfants.

L’ophtalmologie : Formation Rétinoblastome

Depuis 2011, le GFAOP, adossé à Gustave Roussy et à l’institut Curie, a décidé d’inscrire le rétinoblastome des enfants parmi les pathologies sur lesquelles elle s’investit plus particulièrement. Ce cancer représente une proportion importante des tumeurs qui frappent les enfants.

La Radiologie et la Radiothérapie

Encore trop peu de services africains disposent d’accès à la radiothérapie, pourtant elle permet les traitements conservateurs liés à certaines tumeurs. La mise à disposition de nouveaux équipements nécessite la formation des utilisateurs.

contact@gfaop.org | +33(0)1 42 11 65 60

GFAOP - Gustave Roussy - 114, rue Edouard Vaillant 94805 Villejuif Cedex - France
Cancer Campus Gustave Roussy